Dans la lignée du Elearning et des serious games

Les MOOC (Massive Open Online Courses) ont fait leur apparition en 2008. Aujourd’hui les entreprises s’emparent de la fièvre des MOOC avec les COOC (Corporate Open Online Courses)… Retour sur ce phénomène : nouveau gadget ou véritable outil de formation ?

Tout d’abord rappelons la définition d’un Cooc qui consiste à dispenser des cours en ligne par une société auprès de ses clients ou de salariés et qui par définition est donc tout sauf massif. Ces modules de formation à grande échelle sont plutôt ludiques et permettent de passer des niveaux : tout cela nous rappelle la mécanique des serious game pour motiver et encourager à apprendre.

Le positionnement ambigu des COOC :

Toutefois, les COOC ont un positionnement ambigu qui les situe à la fois entre le management, la communication et le service client : la place prise par des disciplines comme le marketing, la communication et la Relation client renforçant ce positionnement commercial du COOC.

De plus, le malentendu se renforce avec la diffusion souvent restreinte du COOC qui en fait une vague copie du format MOOC. On est loin en effet du principe de démocratisation de l’accès à la connaissance de ce dernier.

Autre point de différenciation majeur c’est le côté fermé sur l’entreprise du COOC au détriment de l’ouverture symbolisée par le MOOC.

La force des COOC dans la transformation numérique des entreprises

Par contre, le CCOC présente l’avantage d’être plus cohérent en termes de formation dans la mesure où concentré sur un sujet professionnel particulier avec un public bien ciblé, il présentera moins d’occasion à l’apprenant de vagabonder.

Mais là où se situe le véritable point fort du COOC c’est sa capacité à accompagner la transformation digitale des entreprises.

  • Des formations nourries par la remontée d’information de la relation client ou du CRM
  • Un sourcing en temps réel via le marketing prédictif
  • Une connaissance approfondie des apprenants
  • Une liaison forte avec les autres supports communautaires de l’entreprise comme le RSE : les métiers peuvent échanger voire interagir
  • le COOC devient alors un média qui permet à l’entreprise de se présenter, de se raconter
  • Côté apprenant c’est aussi une façon de faire de chacun un ambassadeur de la marque.

Le COOC semble donc bien se situer au delà du simple gadget à la mode. Mais c’est la durée qui permettra de vérifier sa pertinence et son efficience en entreprise.