Wechat

En fait la sortie de Windows 10 a surtout mis en lumière le sur-place technologique de Microsoft en termes de système d’exploitation. On sent vraiment que faute d’innovations majeures et de remise en cause fondamentale, cette belle histoire risque d’être fortement perturbée ces prochaines années.

Tous les jours, je peste contre le manque d’intelligence de mon Windows. Tous les jours je me dis qu’il pourrait devancer certains de mes besoins élémentaires ou apprendre de mon comportement.  Mais au lieu de cela, je continue à subir un fonctionnement global assez bourrin qui globalement n’a plus vraiment évolué depuis XP.

Le sur-place de Windows 10

Hormis quelques questions philosophiques fondamentales comme l’emplacement du menu Démarrer, on a l’impression que Microsoft n’a pas voulu prendre le risque de mettre en danger une des dernières poules aux œufs d’or de son catalogue. Et ce n’est pas l’intégration aux forceps de Cortana qui changera quelque chose. Car aujourd’hui cet assistant virtuel fait plutôt office de super moteur de recherche. Qui s’en sert d’ailleurs vraiment sur Windows 10 ?

La position trop dominante de Windows 10

En fait, c’est le danger d’une position archi dominante sur un marché, qui rend frileux et peu aventureux. Mais Microsoft risque de le payer assez cher car justement le marché frémit de nouvelles initiatives qui risquent de rendre obsolète le fondement même de la famille Windows.

Autre point : Microsoft a complètement loupé le virage du mobile et Windows 10 Mobile ne représente qu’une part infime du marché aujourd’hui. Or c’est sur ce terrain que va se jouer l’essentiel des grandes batailles à venir qui ont d’ailleurs déjà commencé.

Face à Windows 10, l’offensive de Wechat

C’est en fait de Chine (signe des temps devenus plus difficiles pour l’industrie digitale américaine) qu’est venue la première offensive avec les chabots (bots de messagerie instantanées) : partie de la messagerie, l’application Wechat (avec ses 700 millions d’utilisateurs) est devenue une sorte de super système d’exploitation dopé par les progrès des IA : on s’y rencontre, on y échange, on s’y montre, mais on y achète également des produits ou services … Un secteur sur lequel les GAFA se sont aussi rapidement positionnés.

D’ailleurs on ne parle plus de système d’exploitation mais d’interactions digitales. C’est un vrai changement de paradigme qui fait que l’on passe de données disponibles à des données qui vont venir à vous en fonction de vos besoins.

Les changements à venir s’annoncent donc prometteurs :

  • Les agents conversationnels vont prendre de plus en plus d’importance
  • Les messageries instantanées vont intégrer les navigateurs web
  • L’automatisation des tâches répétitives ou des routines
  • La disparation progressive des apps, en tous de celles que l’on connait dans les stores d’Apple ou d’Android au profit de bots intégrant de surcroit la manipulation de datas
  • La personnalisation extrême de la relation clients dans le ECommerce
  • L’apparition de nouvelles formes d’UX redéfinissant les scenarii ergonomiques et conversationnels

Conclusion momentanée :

Microsoft va avoir un peu de souci à maintenir ses parts de marché sur un … marché qui n’en sera d’ailleurs peut être plus un ou tout simplement totalement réinventé.