Apps de navigation

Nous commençons à percevoir la réalité des effets indésirables que peut générer le tout numérique. Mais en voici un exemple frappant qui peut transformer soudainement notre vie quotidienne en cauchemar.

C’est le cas de la circulation automobile qui a radicalement changé les habitudes des automobilistes avec l’irruption puis l’adoption massive des app d’aides à la circulation comme Waze, Google maps et autres …

Les apps de navigation nous empêchent de réfléchir

Désormais, nous semblons avoir perdu le sens de l’orientation. Même pour des trajets assez simples, il nous est impossible de les effectuer sans recourir à une de ces applications. Alors que nous pensons être de fait ultra connectés et donc ultra informés, nous perdons chaque jour en autonomie et en capacité de maîtriser notre environnement en faisant nos propres choix et en usant de notre libre arbitre.

Avec les chauffeurs de VTC c’est pire. Au moins les taxis connaissaient leur ville rue par rue. Les chauffeurs de VTC eux méconnaissent totalement la ville où ils exercent leur activité, se fiant intégralement à leur app de navigation. Qui d’ailleurs, n’a pas été un jour la victime de ces détours alambiqués dans des zones 30 avec des dos d’âne tous les 10m ! Pour gagner quoi au final en termes de temps ?

Bref nous devenons tous techno dépendants !

Ce qui nous conduit à des comportements moutonniers dictés par la seule technologie. En effet, désormais au moindre embouteillage, nous nous mettons à suivre aveuglément les injonctions de notre app. Mais le pire dans l’histoire se produit lorsque des centaines de milliers d’automobilistes se mettent à suivre la recommandation de leur app qui les envoie dans des itinéraires bis composés souvent de petites rues de quartier tout à fait inadaptées pour l’absorption de trafic aussi important.

Les apps de navigation génèrent des cauchemars routiers

Résultat, des quartiers entiers se retrouvent bloqués par cet afflux massif de voitures, les résidents étant quasiment dans l’incapacité de sortir de chez eux et des zones résidentielles tranquilles se transformant en zones congestionnées, ultra polluées et livrées aux hordes d’automobilistes énervés klaxonnant à tout va !

Ces dommages collatéraux ont pris une telle ampleur que certains résidents aux USA n’hésitent plus à publier de faux accidents sur Waze par exemple afin de détourner les flux. Toujours aux USA, des réactions plus drastiques se sont mises en place avec le reclassement de certaines voies en voies privées, obligeant Waze et consorts à modifier leurs bases. Les résidents disposent dans ce cas de vignettes dédiées et les automobilistes contrevenant s’exposent à de fortes amendes.

Les apps de navigation devraient être mieux encadrées

Mais pourquoi en devons nous à de telles extrémités ? en fait les plateformes ont totalement ignoré les plaintes des résidents en arguant du fait que ces itinéraires bis étaient validées par leurs utilisateurs. De plus, les tentatives de mettre des panneaux d’interdiction se sont soldées par des échecs.

On voit ainsi émerger un nouveau pouvoir technologique assez totalitaire, aveugle et massif qui nous dicte aujourd’hui des comportements tout à fait déraisonnables.