Chine : crise ou transformation digitale en cours ?

Le pays en tous cas est en train de changer de modèle économique

Internet plus

 

Nous sommes tellement focalisés sur la crise actuelle en Chine que nous ne voyons pas ce qui est en train de se passer plus en profondeur, c’est-à-dire une transformation digitale du pays à marche forcée.

Une vraie démarche de transformation digitale

Plus qu’une crise, c’est en effet à un véritable changement de modèle que l’on assiste. Comme dans les grandes entreprises qui ont initié partout des plans de transformation digitale, on sent que les dirigeants chinois ont fait un diagnostic sans appel de leur modèle économique. Finies les vieilles usines ultra polluantes basées sur la sous traitance et les produits sans valeur ajoutée. La Chine a réalisé qu’elle doit changer d’ère et passer de l’industrie de masse à une industrie intelligente de type 4.0 comme en Allemagne.

Les indices de cette transformation digitale sont là :

  • Robotisation à marche forcée. Le pays est parmi les tous premiers pour l’introduction des robots en entreprises.
  • Création d’un secteur de services organisé autour du digital
  • Apparition d’écosystèmes hitech autour des géants chinois du web
  • Des géants qui ont su se hisser à la première place mondiale de leur secteur en particulier dans les domaines du e-commerce en ligne, de la téléphonie mobile ou encore de la vidéo.
  • Emergence de Silicon Valley à la chinoise comme la gigantesque zone de Zhongguancun, un quartier de Pékin où se concentrent des start up, des universités et des investisseurs.
  • Un marché unique de plus de 500 millions de consommateurs qui permet de tester de nouveaux services à une échelle ultra industrielle, puis de les essaimer ensuite au niveau mondial

Internet Plus, le plan de transformation digitale de la Chine

On pourrait croire que cette émergence numérique se fait spontanément. En fait, cette transformation est facilitée par un gigantesque plan à la chinoise qui s’intitule Internet Plus. Pour dire son importance, ce plan engage toutes forces vives du pays : cloud, big data, mobile … toutes les grandes technologies du moment sont ainsi investies par les chercheurs, les universités et les porteurs de projet qu’ils soient chinois ou étrangers.

Cette transformation digitale va ainsi faire naitre rapidement en Chine des industries plus innovantes mais aussi encore plus agiles. Sur le modèle allemand, nul doute que la Chine va aussi gagner des points en terme de productivité.

Donc à une crise qui ne dit pas son nom et qui risque de donner à nouveau des sueurs froides à quelques pays un peu endormis … dont la France comme d’habitude.

Leave a Reply