La voiture intelligente

Une fois n’est pas coutume, 3 constructeurs allemands ont réussi à racheter Here le système de cartographie de Nokia, au nez et à la barbe de Baidu et d’Uber !

C’est une petite bombe digitale que nous ont en effet réservée les 3 grands constructeurs allemands (Audi, BMW et Mercedes, rien que cela ….) en créant un consortium destiné à racheter et exploiter Here contre la modique somme de 4 milliards de dollars, quand on sait que Nokia l’avait acquise en 2008 pour plus de 8 milliards d’euros ! Presque une bonne affaire.

Pourquoi racheter Here ?

On peut se demande également pourquoi racheter un pale concurrent de cartographies aussi évoluées que celles d’Apple et de Google. C’est justement pour éviter de se retrouver piégés au sein de leurs habitacles par une irruption non souhaitée des géants du net, que les constructeurs automobiles allemands se sont dits que la seule solution était de disposer de leur propre technologie. Avec un avantage certain : l’assurance qu’aucune donnée ne sera ainsi transmise à des sociétés tierces.

La cartographie embarquée au cœur des grandes batailles du numérique pour les constructeurs

Une idée pas si mauvaise quand on sait que le digital embarqué demain dans les voitures va concentrer toute la valeur ajoutée, le reste n’étant que tôle, boulons et plastiques sans grand intérêt. Par ailleurs, on peut aussi souligner que ces 3 constructeurs représentent les marques allemandes les plus luxueuses (il ne manque que Porsche au tableau), préfigurant des services embarqués plus haut de gamme que les systèmes de navigation archaïques et poussifs auxquels ils nous ont habitués.

Vers un standard de la navigation embarquée ?

Autre point à souligner : l’ouverture affichée du consortium pour accueillir en son sein d’autres constructeurs. Une ouverture qui pourrait à termes préfigurer une amorce de standardisation qui pourrait échapper aux Google et autres Gafa.

Here, c’est aussi un solide portefeuille commercial

Au-delà du système de cartographie, le consortium met également la main sur un solide portefeuille de clients comme Facebook ou Amazon d’ailleurs. Il détient également près de 80% des plans des GPS intégrés aux voitures commercialisées en Europe et en Amérique du Nord.

Confirmation du rachat officielle le 31 juillet !