PME et digitalisation

Malgré le poids qu’elles représentent dans l’économie française, les instances économiques et les pouvoirs publics sont restés focussés jusqu’à maintenant sur les grands groupes tricolores et les starts up. Alors pourquoi les PME restent-elles le parent pauvre de la transformation numérique ?

Rappelons tout d’abord le poids que représentent les PME dans l’économie française en commençant par les bons chiffres :

  • 3,1 millions d’entreprises
  • 14 millions de salariés

Malheureusement les mauvais indicateurs l’emportent largement sur les bons :

  • 36% du CA total de la France seulement est produit par les PME
  • 11,7 % seulement exportent à l’international
  • 55% n’ont aucun salarié
  • 64% ont des difficultés à recruter

PME et digitalisation : le grand retard

Outre ces mauvais indicateurs, de nombreuses études montrent que la France est en train de prendre du retard sur le moteur essentiel de la croissance des PME, à savoir la digitalisation. En effet, il est maintenant avéré que la corrélation entre niveau de digitalisation et performances est très forte.

Voici quelques indicateurs français :

  • La France est au 16e rang européen pour la digitalisation avec de mauvais scores en particulier pour l’intégration des nouvelles technologies et la piètre qualité de la connectivité.
  • 2 PME sur 3 seulement disposent d’un site internet. Que dire des applis ou de réseaux sociaux ?
  • 1 PME sur 8 reçoit des commandes en ligne, un chiffre bien plus important dans d’autres pays européens
  • Les outils de dématérialisation sont utilisés seulement par 1 PME sur 10 en France

Pourquoi les PME françaises tardent-elles en termes de digitalisation ?

Les raisons ? Elles sont de plusieurs natures ?

  • L’écosystème de la transformation digitale est centré en grande partie sur les grands comptes et les starts up. Les PME sont ainsi les laissées pour compte de la digitalisation
  • En témoigne d’ailleurs, l’incapacité des dirigeants de PME à maitriser les investissements à réaliser et les bénéfices à en attendre
  • Les actions de sensibilisation se font encore rares et les acteurs publics locaux peinent encore à accompagner leurs ressortissants faute de moyens en termes de sensibilisation et de formation
  • Les dirigeants de PME qui sont souvent de gros consommateurs de nouvelles technologies à la maison, se montrent souvent réticents dans leur mise en œuvre dans l’entreprise
  • Les infrastructures en termes de connectivité sont souvent déficientes en régions avec des plans fibre qui prennent souvent beaucoup de retard
  • Et dernier point et pas des moindres : les dirigeants invoquent le manque de compétences en interne qui empêche la mise en œuvre de ce type de plan.

PME et digitalisation : prise de conscience un peu tardive des pouvoirs publics

Si la prise de conscience semble tardive, des initiatives gouvernementales semblent se pencher sur le problème avec la mission confiée à Philippe Arraou pour mobiliser les énergies afin d’accompagner et de financer les premiers pas numériques des PME.

Un autre volet a également confié à une mission parlementaire sur le volet Numérisation et innovation.

Parallèlement, le gouvernement se montre plus actif sur un autre volet proche de celui-ci à savoir la réindustrialisation de la France. L’état entend ainsi accompagnement la transformation numérique dans les secteurs industriels en s’appuyant sur le réseau de l’association « Alliance pour le futur » et en créant un fonds pour l’innovation de 10 milliards.

 

 

Leave a Reply