Les grandes batailles de Microsoft

Pour survivre, Microsoft fait évoluer en profondeur son modèle économique

Google_Microsoft

Année après année, Microsoft paie au prix fort les virages numériques que l’entreprise n’a su prendre aux moments les plus opportuns. Contraintes de courir après ses concurrents, elle va devoir livrer d’importantes batailles avec Apple et Google.

Ça peut paraitre surprenant de dire cela, mais Microsoft semble seulement prendre la vraie mesure de ses marchés du numérique et du mobile. En particulier sur ce dernier secteur si prometteur, Microsoft a été réduit au rôle de quasi figurant. Et ce malgré le rachat partiel de Nokia.

Avec Windows 10 son nouvel OS successeur de la version 8, Microsoft tente de redresser la barre en le rendant disponible pour tous les devices, du desktop au mobile en passant par les objets connectés.

Microsoft, en position très délicate sur le marché du mobile

Pour se donner les moyens de gagner cette guerre, Microsoft lâche du lest sur ses couts de licences jugés souvent prohibitifs. Tout d’abord, le nouvel 0S 10 sera offert aux possesseurs de versions 7 et 8. Ensuite il semble que Microsoft revoie sa tarification. Car même si Windows équipe plus de 1,5 milliards de PC, dans le mobile c’est une bérézina : Windows détient seulement 13 % de parts de marché contre près de 50% pour Android, qui est disponible gratuitement.

En universalisant une plateforme transverse et plus accessible, Microsoft a enfin compris que la quasi gratuité de son OS lui permettraient de se placer sur le juteux marché des bouquets de services. Pour cela, Microsoft a besoin d’atteindre un taux de pénétration satisfaisant afin de séduire le plus grand nombre de développeurs possible.

Parmi les autres grandes batailles en cours :

La bataille du cloud et des services en ligne :

Avec d’un côté One Drive de Microsoft et ses logiciels stars de la suite Office face à Google Drive et son écosystème d’applications en ligne.

La bataille des browsers :

Qui l’aurait cru : en moins de 2 ans, Internet explorer s’est fait dépasser par Chrome de Google et Firefox. A tel point que sa part de marché en France est à peine de 20% ! Pour faire face à Chrome notamment, Microsoft va lancer Spartan un nouveau navigateur qui va tenter de s’inspirer des gènes qui ont fait le succès de Chrome, en particulier sa simplicité.

La bataille de l’assistant personnel vocal :

Pour faire face à Siri d’Apple ou du fameux OK Google, Microsoft vient de dégainer avec Cortana un nouvel assistant de reconnaissance vocale. Mais pour avoir été testé ces derniers jours sur mon Windows Phone, il semblerait que cette appli ait encore quelques progrès à faire pour concurrencer ses grands rivaux.

La bataille de la réalité augmentée :

La démo était bluffante, je le concède :; mais Microsoft nous a habitué à ces effets d’annonces peu suivis d’effets. Souvenons-nous des vidéos étonnantes des tables Surface. Qu’en a fait Microsoft e termes d’application industrialisée ? Rien, ou si peu !

La bataille des maps :

Là encore Microsoft va tenter de rationaliser ses différentes applis (Here, Drive, 3D Maps) pour essayer d’offrir face à la concurrence un écosystème qui tienne la route.

Mais avec Plans et surtout Google Maps et ses périphériques, la bataille semble quasi perdue d’avance.

En tous cet exemple montre que même des entreprises hi tech comme Microsoft sont capables de perdre totalement pied sur leur marché. Microsoft paie surement un board démotivé et une direction opérationnelle obnubilée par la conservation des positions acquises, un manque de vision étonnant et surtout une absence totale de stratégie face aux petits poucets devenus aujourd’hui les GAFA, véritables mastondontes du secteur,  Microsoft s’est donc engagé sur beaucoup de fronts. Tiendra-t-il le choc ? A suivre !