drivy

Après avoir réservé (ou tenté) de réserver sur le site Drivy, on peut se demander où se trouve vraiment le bénéfice client ? Et si finalement les sociétés de location traditionnelles n’avaient pas encore de beaux jours devant elle ?

Je vais vous conter mon expérience récente avec Drivy et les réflexions qu’elle m’inspire.

Tout d’abord, il faut se taper des listes de voitures souvent moches et vieilles. Un détail révélateur : dans les filtres on a la possibilité de trier les voitures qu’à partir de 5 ans … et pourquoi pas 2 ans ? Ca donne une idée de l’état du parc.

Drivy, une expérience client culpabilisante

Côté expérience client ça se poursuit par une question désagréable et trop personnelle à mon goût qui consiste à détailler le pourquoi du comment de la location. Ça donne tout de suite envie d’envoyer balader le service. En quoi cela les regarde-t-il ? Si le propriétaire du véhicule veut faire le loueur de voiture et engranger des locations, qu’il se plie aux règles commerciales. Pourquoi devrait on lui faire des courbettes et raconter sa vie ?

Drivy, un suivi client assez déficient

Bref, après être parvenu à trouver 2 carrosses à peu près acceptables vient le moment douloureux de la confirmation. Première réservation : tout semble bien se passer, le propriétaire accepte la location au bout d’un délai quand même assez long. Mais 2 jours avant la date de location, il change d’avis et annule la location … ggggrrrr ! Je dois repartir à zéro !

Donc je me débrouille et je passe une nouvelle réservation de 2 véhicules.

Drivy semble prendre en main le problème et me promet par mail de me faire un retour sous les 2H. Au bout des 2H malheureusement, aucun signe de vie de Drivy. Dans la nuit, nouveau message de Drivy qui promet cette fois une réponse avant midi. J’attends encore leur réponse…

Finalement, le propriétaire d’un des véhicules sélectionnés donne son accord. Chouette je me dis, mon WE finalement n’est pas mort. Mais les jours passent et le propriétaire à qui j’écris ne me répond pas. Du coup, j’enquête un peu et je m’aperçois que ce garçon s’est inscrit sur Drivy 1 jour auparavant et n’a jamais loué de voiture. Est-ce bien sérieux ?

Je me décide à faire une réclamation après de Drivy. Pas de possibilité d’appeler bien sûr…. Que des FAQ avec des tas de listes déroulantes pour être sûr décourager l’importun.

Finalement j’arrive quand même à envoyer ma réclamation … mais j’attends toujours la réponse de Drivy …

Drivy, finalement c’est moins bien qu’un loueur traditionnel ?

Tout ça pour dire que le modèle de la location traditionnelle a encore de beaux jours devant lui.

En effet, chez Avis et consorts, pas de sentiment, on loue une voiture dans un cadre rationnel et impersonnel. Les véhicules sont souvent neufs ou quasiment. Si on a un problème avec la voiture, tout est professionnellement processé. Avec les loueurs amateurs par contre, on a l’impression de leur ôter la prunelle de leurs yeux. Genre : on est même mal à l’aise de louer leur guimbarde. C’est tout juste s’il ne se met pas à pleurer en voyant sa voiture s’éloigner. Qui d’ailleurs, souvent ne sent pas toujours très bon et a déjà bien roulé sa bosse.

Enfin, quand on se prétend en quelque sorte le AirBNB du marché, cela implique un très haut niveau de service, ce qui manifestement n’est pas du tout le cas. Personnellement, j’ai plutôt eu l’impression d’avoir affaire à une boite fantôme avec des véhicules qui n’existaient qu’en photos.

Et dernier point : n’allez pas imaginer que ce modèle qui s’isnpire de l’économie collaborative, serait moins que le modèle traditionnel. C’est grosso modo le même prix …

Leave a Reply