uber-developpers

Quand une application comme Uber change une UI utilisée quotidiennement par des centaines des millions de personnes à travers le monde, on s’interroge forcément sur ses motivations et les nouveautés induites.

C’est vrai que l’UI actuelle commençait un peu à dater sans parvenir à réellement se différencier des apps concurrentes, ce qui faisait un peu tâche pour un leader mondial. De plus, la marque Uber a beaucoup perdu de l’attrait qu’elle exerçait les premiers temps sur une clientèle certes un peu moins mass market que l’actuelle mais autrement plus hype.

L’app Uber pour redorer le blason de ses chauffeurs prolétarisés ?

Depuis, la profession d’Uber Driver ressemble plus à l’ambiance d’un film de Ken Loach qu’au monde rêvé de l’économie du partage : véhicules moins haut de gamme, des chauffeurs de plus en plus improbables arborant des tenues fantaisistes et un comportement parfois limite. On ne pense d’ailleurs, même plus à réclamer les bons vieux services d’antan (ouverture de porte, costume, bouteille d’eau, bombons …), tant ils paraissent émaner aujourd’hui d’une compagnie aujourd’hui disparue.

L’app Uber pour se redonner du coolest company

Bref, Uber après avoir redésigné son logo, tente en refondant son app, de séduire à nouveau tous ceux qui pourraient douter que la multinationale du VTC est toujours aussi cool.

Disponible très prochainement, cette nouvelle app veut tout d’abord prolonger l’expérience Uber en allant bien au-delà de la traditionnelle commande d’un point A à un point B. Le leitmotiv désormais, c’est faire beaucoup mieux en matière d’engagement du client.

Tout d’abord l’interface s’inspire de la tendance material design initiée par Google : tout y est beaucoup plus intuitif et plus sobre. L’interface a été en effet pensée pour rendre l’expérience de commande la plus satisfaisante et la plus rapide. La carte en particulier arbore des couleurs originales et très sobres avec des effets d’animation particulièrement bien pensés. Finie la pléthore d’options et des textes dans tous les sens.

uber-1

La stratégie cachée d’Uber

Au lieu de cela, l’app Uber propose désormais d’un champ de saisie de destination « Où aller » et de 3 boutons de raccourci pour des accès rapides à des adresses préférées ou plus malin, au prochain RV inscrit dans votre calendrier. Cette dernière fonction préfigure certainement de l’intégration d’une IA qui permettra à terme de mieux connaitre les habitudes de déplacement des clients pour mieux devancer ses futurs besoins de déplacement.

A quoi servent les 2000 ingénieurs récemment embauchés ?

Du coup, je comprends mieux pourquoi Uber a considérablement augmenté la population des ingénieurs parmi ses troupes. Ils sont près de 2000 désormais sur un effectif total de 6000 alors qu’ils n’étaient que 200 il y a seulement 18 mois ! La raison de cette folle exponentialité ingénériale provient certainement du fait que Uber est engagé dans une bataille au niveau mondial où le temps importe plus que tout en vertu de l’axiome The winner take all !

Un des chevaux de bataille de cette armada d’ingénieurs, ce sont les micro services qui visent à remplacer la communication humaine par la coordination via les API.

L’IA fait une entrée remarquée dans l’app Uber

L’autre grand changement sur l’app Uber consiste à inviter l’utilisateur à synchroniser ses contacts avec l’app. Ce qui permettra d’offrir de nouveaux services assez novateurs comme la possibilité de définir une personne comme destination en lui demandant de partager son emplacement dans l’app. Ainsi votre ami ou collègue, deviendra le lieu de destination … l’app le pistant à travers la géolocalisation.

Le service Uberpool que la société souhaite pousser est également particulièrement bien mis en valeur.

Renforcer l’expérience à bord comme les compagnies aériennes ?

Mais le but affiché est désormais de garder les clients le plus longtemps possible sur l’app afin d’optimiser le trajet. Et pour atteindre ce but, Uber s’est donné les grands moyens :

  • Utilisation de Pandora dans le véhicule pour en faire votre juke box personnel
  • Commande mieux intégrée d’Uber Eats
  • Commentaires via Yelp de votre destination.
  • Ou si vous vous dirigez vers un arrêt de transport en commun, l’application montrera quand le train est au départ et vous donner des conseils adaptés.

uber2

Lentement mais surement d’Uber se dirigerait donc vers le modèle des compagnies aériennes avec plus de services et d’expérience à bord mais avec un pilotage de plus en plus low cost ?

 

Leave a Reply